ACTUALITÉSGPSPolitique

Côte d’Ivoire : Ferké, contre vents et marées, GPS de Soro étrangle le RHDP dans la localité

À moins de deux mois de l’élection présidentielle prévue pour le 31 octobre prochain, les différents états-majors de partis politiques à Ferké s’affairent et alignent différentes stratégies et méthodes pour être le vainqueur de cette compétition. Dans la région du Tchologo, les relais des formations comme le RHDP, PDCI, FPI et GPS, sont tous sur le terrain. À Ferké comme rapporté par une source sur place, le fief de Guillaume Soro malgré qu’ étant en exil, les militants et les partisans suivent les consignes de leurs dirigeants.

Au constat,GPS de Soro serait en train de réussir un pari, celui de mettre en difficulté le RHDP. Pour preuve, sur le terrain lors du recueillement des parrainages, la technique de GPS a été plus ou moins payante grâce à, non seulement son travail du corps à corps, mais aussi à l’inefficacité des relais du RHDP sur le terrain. Le RHDP, parti du président Alassane Ouattara dans la région, est dirigé par Téné Birahima Ouattara «Photocopie» qui en est le coordonnateur régional, aidé dans ses tâches par l’honorable Diomandé Abdoulaye Karim, député de Kong sous-préfecture et de Traoré Drissa député de Ouangolodougou.

Dans la ville de Ferké, même si l’ancien maire Ouattara Alain Blidia Hyacinthe et Gnegnery Jacques font un travail de fourmis, le bémol selon notre source, serait que ceux qui sont sur le terrain, ne rapportent pas fidèlement les informations ou n’apporteraient même pas les vraies informations et les ressentis des populations à leur Direction locale et pour cause, GPS a réussi à retourner certains des présidents de comités de bases.

Le GPS a réussi à essaimer certaines sections du RHDP, donc toutes les informations des réunions RHDP sont d’emblées connues par GPS. Ajouter à cela, une guerre de positionnement auprès des dirigeants locaux du RHDP fait rage, chacun veut être mieux vu par le coordonnateur. Ce qui entraine délations, médisances et coup bas. Tout cela vient saboter le travail de terrain au point où certains militants, ont commencé à se décourager. Des militants qui sont grassement entretenus comme des responsables de jeunesse RHDP à qui le ministre a offert voiture et moyens financiers, seraient l’ombre d’eux-mêmes au point où ils sont décriés par des membres de leur propre bureau car en réalité, ils n’ont non seulement aucune assise dans la région, mais ont en outre des liens très forts avec certains militants GPS. Notons que ces derniers sont des transfuges du RACI de Soro Kanigui, un proche de Guillaume Soro.

En réalité, bien que très structuré, le travail de terrain du RHDP marche difficilement car le GPS est en train de réussir son travail de cheval de Troie. Le GPS travaille jours et nuit à la proximité. Ses dirigeants locaux comme le maire Ouattara Kaweli, est toujours auprès des populations souvent tard la nuit. Plusieurs présidents de comités de base ont été retournés par le GPS, avec le travail de proximité et de lavage de cerveau, en passant même par la fibre ethnique, ça commence à marcher. Au constat, l’ossature du RHDP est bonne mais à en croire des indiscrétions, manquerait de fluidité et serait remplie de menteurs, de personnes avides de positions, d’argent facile et de traitres. Toutes ces personnes s’agitent dans la ville uniquement quand le ministre est présent. Dès qu’il tourne dos chacun s’assoit et regarde dans le vide.

Beaucoup de militants du RHDP reprochent à certains de leurs présidents de comités de bases et délégués leur inaccessibilité, leur absence sur le terrain et leur manque de communication. De source proche de ce parti, la tâche pourrait être difficile au regard de l’objectif fixé dans la sous-préfecture de Ferké à cette élection présidentielle. Pendant ce temps, tout le monde s’accorde à dire que le GPS travaille dans l’ombre et dans le silence en fonctionnant avec des militants vraiment convaincus et déterminés même si leur mentor est toujours exilé.

Même si Ferkessedougou demeure un tout petit point sur la carte electorale du Pays au regard de sa faible population, à quelques semaines de la campagne électorale, le RHDP qui rêve d’une victoire par le « un coup KO », gagnerait à revoir ses méthodes et ses hommes de terrain, car nombreux parmi ces derniers dont des cadres, ne sembleraient pas, selon nos sources, dignes de confiance.

Koaci.com

Facebook Comments

articles de la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *